avancé
Maintenant vous lisez
Pologne - Le tigre européen sur fond d'UE ? Nous vérifions!
0

Pologne - Le tigre européen sur fond d'UE ? Nous vérifions!

établi Forex Club13 Września 2022

Il n'est pas nécessaire de convaincre trop de gens que l'économie polonaise a beaucoup profité de l'adhésion à l'Union européenne. L'ouverture des économies développées d'Europe de l'Ouest aux biens, aux investissements et aux personnes d'Europe de l'Est a contribué à la convergence rapide des économies de la « nouvelle Europe ». La Pologne a été l'un des plus grands bénéficiaires de l'élargissement de l'Union européenne au cours de la première décennie du XXIe siècle. Bien sûr, au début, le développement était alimenté par les simples réserves de l'économie polonaise. Les plus grands atouts du pays comprennent une population relativement jeune, des coûts de main-d'œuvre peu élevés et la proximité du cœur industriel de l'Europe - Allemand. 

Boom économique en Pologne

Dans les années 1992 - 2019, il y a eu une croissance économique ininterrompue en Pologne. La période de croissance économique n'a été interrompue qu'en raison de la fermeture d'une grande partie de l'économie à la suite de la lutte contre le COVID-19. Dans le même temps, l'économie allemande était en récession depuis quatre ans. La plus longue a duré deux ans (4-2002). Il convient de noter que dans les années 2003-1992, l'économie allemande n'a augmenté que trois fois plus vite que l'économie polonaise.

00 pologne allemagne pib

La croissance économique et une baisse de la population (également due à la migration des Polonais vers "l'ouest" de l'Union européenne) ont entraîné une augmentation significative du PIB par habitant (après prise en compte de la parité de pouvoir d'achat - PPA). En 1992, le PIB par habitant de la PPA en Pologne était de 27,7 % du niveau allemand. En 2021, le taux polonais était déjà à 64,9% du niveau allemand. Bien sûr, le Polonais moyen gagne toujours moins que l'Allemand moyen et a moins d'actifs nets. Cependant, la différence de niveau de vie il y a 30 ans était encore plus drastique.

La croissance économique ne se répartit pas uniformément entre les régions. L'agglomération de Varsovie se distingue le plus, où le niveau du PIB PPA par habitant est supérieur à 150 % de la moyenne de l'UE. Trois voïvodies suivantes: Wielkopolska, Śląska et Dolnośląska ont un niveau de développement similaire à celui des «États fédéraux de l'Est» d'Allemagne et de nombreuses régions françaises. Cependant, les voïvodies restantes sont parmi les plus pauvres de l'Union européenne. 

01 pib par région

Source : Eurostat

Actuellement, le niveau de PIB par habitant (PPA) en Pologne est un pays similaire en termes de développement à des pays comme la Grèce ou le Portugal. Il y a encore 30 ans, atteindre ce niveau semblait être une chimère. Comme vous pouvez le constater, le développement de la Pologne ne peut être pris avec des pincettes.

Développement du commerce et des services en Pologne

Bien sûr, beaucoup élèveront la voix que la Pologne est une "usine d'assemblage" des pays occidentaux qui installent leurs usines en Pologne. Le travail proposé est simple et exposé à la mécanisation. Oui, la production dans ces usines est orientée vers l'exportation. Il convient toutefois de mentionner que les exportations polonaises sont très diversifiées. En conséquence, l'économie polonaise n'est pas dépendante de l'état d'une ou plusieurs industries européennes.

01 pays

Source : OEC

Dans le même temps, la baisse des coûts de main-d'œuvre (arbitrage des coûts de main-d'œuvre) a permis à de nombreuses entreprises manufacturières polonaises de gagner des clients dans d'autres pays de l'Union européenne. En raison de la taille de son économie et de sa proximité géographique, l'Allemagne est le partenaire commercial le plus important de la Pologne. Selon le rapport OCDE pas moins de 28 % des exportations sont allées à notre voisin occidental. L'inconvénient des exportations polonaises est sa très forte orientation vers les pays européens (en particulier l'Union européenne). Il convient de noter que les exportations vers la Chine (l'un des pays les plus importants de l'économie mondiale) représentent un peu plus de 1 % des exportations totales (moins que les exportations polonaises vers la Lituanie !). 

03 export par pays

Source : OEC

Il convient de noter, cependant, que le pays sur la Vistule est également l'un des endroits où un centre de services partagés est situé par des sociétés étrangères. Le développement de ce type de service s'est traduit par une importante demande de travail dans les grandes villes. Les plus grandes villes de Pologne (Varsovie, Cracovie, Gdańsk et Wrocław) sont devenues les moteurs de l'économie. 

La Pologne est très dépendante de l'ouverture commerciale. Un excellent indicateur qui détermine l'importance du commerce dans une économie est le rapport entre le commerce (exportations et importations) et Produit intérieur brut. En Pologne, en 2021, le ratio commerce/PIB était supérieur à 118 % et la valeur moyenne était d'environ 50 %. A titre de comparaison, en 1995, les échanges commerciaux se situaient au niveau de 44% (similaire à la moyenne mondiale). On voit donc que la Pologne est beaucoup plus ouverte au commerce international que la plupart des pays.

04 échanges en tant que pib

Source: Banque mondiale

Données économiques de base de la Pologne

En 1989, la libéralisation économique a commencé en Pologne (la fameuse loi Wilczek). Grâce à l'esprit d'entreprise des Polonais, les petites et moyennes entreprises se sont développées de manière dynamique. D'une part, la libéralisation de l'économie a permis une meilleure allocation du capital dans l'économie, et d'autre part, elle a eu un impact négatif sur de nombreux groupes sociaux (y compris les salariés des fermes d'État). Les problèmes de l'agriculture n'ont pas été résolus avant l'adhésion à l'Union européenne. Jusqu'alors, l'agriculture polonaise était sous-investie et souffrait d'un surplus de main-d'œuvre.

Malgré des difficultés économiques, particulièrement visibles avant l'adhésion à l'Union européenne, la Pologne est devenue l'un des exemples de la transformation réussie d'un pays post-communiste. Il vaut la peine de le mentionner La Pologne a introduit de nombreuses réformes poussées par les partisans du Consensus de Washington. L'un d'eux était un système de retraite à 3 piliers, dans lequel les deux premiers étaient obligatoires (ZUS + OFE) et un était volontaire. La réforme des retraites a été lentement démantelée en 2014 et se poursuit à ce jour. La Pologne a été le seul pays de l'Union européenne à ne pas faire sécession lors de la crise de 2007-2008. Quoi de plus, en 2019, la Pologne a établi le record européen de 28 ans de croissance économique ininterrompue. De tous les pays du monde, seul Australie pourrait se vanter d'une plus longue période de croissance économique ininterrompue. Il convient de mentionner que le libéralisme économique qui a prévalu pendant la majeure partie de la transformation économique a permis au pays d'avoir l'un des taux de syndicalisation les plus bas d'Europe. Des années de développement ont contribué au fait que La Pologne a été classée par la Banque mondiale comme une économie hautement développée. Le secteur des services domine l'économie, suivi du secteur industriel. 

Selon les données Du Fonds monétaire international (FMI) L'économie polonaise devrait valoir environ 700 milliards de dollars. Ajustée en fonction de la parité de pouvoir d'achat (PPA), la taille de l'économie polonaise est de 1,5 billion de dollars, ce qui fait de la Pologne la 20e plus grande économie. Selon les données du FMI, en Pologne, le PIB par habitant (PPA) en 2022 s'élèvera à 41,7 mille. $. A titre de comparaison, l'indicateur pour l'Espagne sera de 46,4 mille. $. En revanche, la moyenne pour l'Union européenne sera de 53,2 milliers de dollars. Cela signifie qu'actuellement la Pologne a cet indicateur au niveau de 78,4% de la moyenne de l'UE.

L'environnement macroéconomique stable a contribué au développement économique. La Pologne a maîtrisé l'inflation pendant de nombreuses années. Surtout dans les années 2002-2020, l'inflation était inférieure à 4,5% par an. 

05 inflation Pologne

Source: Banque mondiale

Le niveau stable de l'inflation a permis aux taux d'intérêt de rester dans une tendance baissière. En 2022, chaque pic ultérieur de hausse des taux d'intérêt était à un niveau de plus en plus bas. En conséquence, les coûts financiers ont diminué, ce qui a encouragé à son tour davantage d'investissements et de consommation dans l'économie. Le marché immobilier a bénéficié de la baisse des taux d'intérêt et d'une société plus riche.

La Pologne, après avoir commencé une thérapie de choc, a lutté contre un chômage très élevé. Certains d'entre eux étaient de nature structurelle. Cela était dû au fait que des usines industrielles inefficaces et des fermes d'État inefficaces ont dû licencier leurs employés, qui n'avaient pas les ressources et souvent la possibilité d'acquérir de nouvelles compétences utiles sur le marché du travail. Un autre problème était la faiblesse de l'économie transformée, qui n'était pas en mesure de créer suffisamment d'emplois pour employer des travailleurs hautement qualifiés. La situation sur le marché du travail a commencé à s'améliorer rapidement après l'adhésion à l'Union européenne. Puis plusieurs millions de Polonais ont émigré vers les pays du Benelux, le Royaume-Uni et l'Irlande.

06 chômage

Source: Banque mondiale

Actuellement, la Pologne a l'un des taux de chômage les plus bas de toute l'Union européenne. La baisse du chômage a accru la pression sur les augmentations salariales. En conséquence, le salaire moyen dans l'économie et le salaire médian augmentent. Cela se traduit par une augmentation du niveau de vie en Pologne. 

Au début de la transformation économique, la Pologne avait un problème avec le service de sa dette extérieure. En conséquence, il y eut de longues négociations avec le Club de Paris et le Club de Londres. Grâce à la réduction de la dette, au développement économique et à une politique budgétaire raisonnable, la Pologne n'a aucun problème à assurer le service de sa dette, qui est toujours inférieure au seuil constitutionnel de 60 %. 

Comparaison de la situation économique de la Pologne et de l'Union européenne

Dans cette partie de l'article, nous comparerons la situation économique de la Pologne et de certains pays de l'Union européenne dans les années 2020 à 2022. Nous discuterons également des prévisions pour l'année à venir pour la Pologne et d'autres pays de l'UE.

La Pologne et certains pays pendant la pandémie de 2020

La période du COVID-19 a frappé très durement l'économie européenne. Les restrictions à la circulation des personnes ont eu un fort impact négatif sur le développement économique des pays choisis comme destinations de vacances (Espagne, Italie, Portugal, Grèce, France, Croatie). En conséquence, la baisse du PIB de ces pays a été très forte et s'est située entre -10,8% (Espagne) et -7,8% (France). Bien sûr, le déclin de l'activité économique s'est traduit par des économies moins dépendantes du tourisme. Par exemple, le PIB a diminué de 2020 % en Allemagne et de 4,6 % en 6,7 L'Autriche. La Pologne a traversé la période de la pandémie relativement calmement, terminant 2020 avec une baisse du PIB de 2,2 %. Cependant, une baisse aussi légère a également été possible grâce à l'énorme plan de relance organisé par le gouvernement polonais et Banque Nationale de Pologne (bouclier dit anti-crise). Aide sous Le bouclier était très large et peut être divisé en quatre piliers :

  • Aide gouvernementale en espèces d'une valeur de 67 milliards de PLN. Il se composait des dépenses du budget de l'État, du ZUS et des fonds à vocation spéciale.
  • Composante de liquidité gouvernementale d'une valeur de 75,5 milliards de PLN. Ce pilier comprend les congés de crédit et la fourniture de liquidités sous forme de prêts. En outre, les agences gouvernementales (PFR, BGK, KUKE, ARP) proposaient des instruments financiers spécialisés pour assurer le capital des entreprises.
  • Le paquet de liquidités de la Banque nationale de Pologne d'une valeur de 70 milliards de PLN. Il était censé assurer la liquidité nécessaire et des conditions de crédit préférentielles.
  • Bouclier financier - valeur du projet estimée à 100 milliards de PLN. Le programme de soutien a été soutenu par le Fonds polonais de développement (PFR). Il a été dirigé vers environ 670 XNUMX. entrepreneurs polonais. L'aide était destinée à la fois aux grandes entreprises employant plusieurs milliers de salariés et aux micro-entreprises.

En conclusion, la valeur de l'aide a dépassé 312 milliards de PLN, ce qui correspond à environ 15 % du PIB de la Pologne. L'aide gouvernementale a aidé à protéger le marché du travail (les licenciements massifs n'étaient pas autorisés) et à ne pas trop détériorer la situation financière de la majorité de l'entreprise. Bien sûr, le secteur du tourisme et de la restauration s'est retrouvé dans une situation financière déplorable en raison des confinements. En conséquence, les hôtels et les restaurants ont été contraints de réduire considérablement l'emploi et de nombreuses entités plus faibles n'ont plus été en mesure de poursuivre leurs activités. Excepté, les activités de la NBP ont contribué à améliorer la situation des institutions financières opérant en Pologne. 

La Pologne n'était pas le seul pays à appliquer des programmes d'atténuation de la pandémie. Ci-dessous, nous énumérerons des programmes d'aide sélectionnés en provenance d'Europe et de grandes économies non européennes :

  • États-Unis - environ 10 % du PIB
  • Japon - un paquet d'environ 19% du PIB
  • Allemagne - environ 20 % du PIB
  • France - environ 14% du PIB forfait
  • Espagne  -  un paquet d'environ 15% du PIB

Comme vous pouvez le voir, le paquet d'aide polonais n'a pas différé positivement par rapport aux grandes économies. Bien sûr, certaines solutions utilisées par d'autres pays n'ont pas été utilisées en Pologne. Par exemple, en Allemagne, les familles aux revenus les plus bas ont reçu une aide gouvernementale de 180 €. À son tour, aux États-Unis, il a été introduit "Vérification de la stimulation"qui a été versée en avril 2020, décembre 2020/janvier 2021 et mars 2021. L'aide maximale de ces relances était de 3200 500 $ par adulte. En Pologne, il a été décidé de ne pas introduire de solution de ce type. L'aide est allée principalement aux entrepreneurs. Il convient toutefois d'ajouter qu'en Pologne, il existe déjà un vaste programme d'avantages pour aider certains groupes d'électeurs (le fameux programme XNUMX+ et le treizième  et la quatorzième pension).

Faire face à l'inflation

Contrainte d'approvisionnement associée à Politique zéro Covid en République populaire de Chine, combinés à la flambée des prix des porte-conteneurs et aux importantes aides fiscales et monétaires des économies développées, ont créé un déséquilibre important entre l'offre et la demande. Cela s'est traduit par une augmentation des prix. Dans le cas des pays d'Europe centrale et orientale (PECO), la hausse de l'inflation était déjà visible en 2021. Pour cette raison, un cycle de resserrement monétaire a commencé dans ces pays. Une hausse de l'inflation était également visible dans certains pays développés. L'agression de la Russie contre l'Ukraine a entraîné un autre problème, à savoir le déséquilibre du marché du gaz et du pétrole. Ceci, à son tour, s'est traduit par une augmentation des coûts de transport et d'électricité. Dans le même temps, la sécheresse en Europe a entraîné une forte baisse du niveau d'eau des rivières. En effet de nombreuses centrales nucléaires ont dû limiter leur production d'électricité. 

Les pays d'Europe centrale et orientale en 2022 sont aux prises avec un niveau d'inflation très élevé. Alors que des pays comme la Pologne, la République tchèque, la Roumanie ou la Hongrie ont leur propre monnaie, ce qui leur permet de gérer leur politique monétaire de manière plus flexible (par exemple en augmentant les taux d'intérêt), des pays comme la Slovaquie, la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie dépendent sur la politique Banque centrale européennepour qui la stabilité macroéconomique de toute la zone euro est plus importante que sa périphérie. 

07 réduction de l'inflation

Source : Carte publiée sur Reddit.com, basée sur les données de tradingeconomics.com.

L'indice d'inflation polonais est sous-estimé en raison de l'introduction du soi-disant bouclier anti-inflationniste. Selon ses règles, de nombreux produits alimentaires sont exonérés de TVA. Le bouclier durera jusqu'à fin octobre 2022. S'il n'est pas prolongé, il faut s'attendre à ce que la pression inflationniste augmente dans les mois à venir (ceteris paribus).

Le taux d'inflation élevé a laissé les personnes en difficulté financière qui ont contracté d'importants prêts hypothécaires à un moment où les taux d'intérêt étaient à des niveaux historiquement bas (pensant naïvement que les taux d'intérêt ne changeraient pas pendant 30 ans). Changements de pied contribué à la hausse du WIBOR, sur lequel reposent les prêts hypothécaires avec un taux d'intérêt variable accordé en PLN. L'augmentation rapide du WIBOR a fait que l'indicateur est soudainement devenu une manipulation et le gouvernement a commencé à développer un nouvel indicateur (probablement plus "socialement équitable"). Il convient de mentionner que lorsque WIBOR était en baisse, les emprunteurs et les politiciens n'avaient aucune contre-indication quant à la méthode de calcul du ratio. Le gouvernement, essayant d'apaiser la tension entre les emprunteurs (qui pourrait se traduire par de moins bons sondages électoraux), a décidé d'introduire des "vacances de crédit", qui ont pesé sur le secteur bancaire polonais. Rien qu'en 2022, le coût pour le secteur bancaire s'élèvera à plusieurs milliards de zlotys. Le coût total des vacances doit dépasser 25 milliards de PLN. Le secteur bancaire aura des ratios de solvabilité plus faibles et aura des difficultés à offrir des financements bon marché aux entreprises et aux clients. Cela peut entraîner un ralentissement des investissements dans l'économie et une baisse des ventes au détail pour cette raison. L'état plus faible des banques se traduira également par une plus grande pression pour réduire l'emploi dans le secteur bancaire.

Cependant, un autre problème est la hausse des coûts énergétiques. En conséquence, certains secteurs de l'économie à forte intensité énergétique limitent déjà leurs activités. Un exemple est les activités d'ArcelorMittal, qui a récemment annoncé l'arrêt d'un four dans l'aciérie de Dąbrowa Górnicza. La raison en est l'augmentation des prix du gaz et de l'électricité. En conséquence, la compétitivité des producteurs d'acier européens décline. La hausse des coûts énergétiques aura un impact inflation des producteurs (IPP) et exercera une pression inflationniste.

Les économies développées sont également aux prises avec une inflation élevée. Par exemple, l'inflation en juin 2022 aux États-Unis était de 9,1 %, ce qui en fait la plus élevée depuis 1981. En Allemagne, l'inflation en août a atteint 8,8 %. Cela signifiait que l'inflation était à son plus haut niveau depuis 40 ans. La forte inflation en Allemagne s'explique par la hausse des prix de l'énergie (+ 35,6 %) et de l'alimentation (+ 16,6 %). L'inflation sous-jacente nette des prix de l'alimentation et de l'énergie s'est établie à 3,1 %. Une inflation élevée affecte négativement l'état et la compétitivité de l'industrie allemande (y compris la sidérurgie et l'automobile). 

Prévisions de croissance économique de 2022 à 2023

Selon les prévisions de la Commission européenne, l'économie polonaise devrait croître de 1,5 % en 2023. En conséquence, la croissance économique de la Pologne ne différera pas de la croissance économique moyenne de l'Union européenne. Les coûts élevés d'obtention de financement (effet des taux d'intérêt élevés) freineront certainement la croissance économique polonaise. Dans le même temps, les jours fériés amèneront le secteur bancaire à être plus restrictif dans l'octroi de crédits d'investissement ou de crédits à la consommation. Parallèlement, un important ralentissement du marché immobilier réduira la demande de matériaux de construction et de services de rénovation. Il convient toutefois d'ajouter que la croissance économique dans l'Union européenne sera assez branlante. Selon les prévisions, seules deux économies de l'UE enregistreront une croissance du PIB supérieure à 3 %. 

https://forexclub.pl/producer-price-index-ppi-czym-jest-inflacja-producencka/

Source : Association polonaise des banques

Bourse polonaise

La détérioration de l'environnement macroéconomique, conjuguée à l'agression de la Russie envers l'Ukraine, a rendu la valorisation de nombreuses actions polonaises attrayante au niveau du multiplicateur. Cela peut être vu dans le graphique préparé par le portail Qnews.pl. L'indice MSCI Pologne est le plus bas rapport prix/bénéfice (bénéfice projeté) pendant plus de deux décennies. 

09 PERRUQUE

Au tableau d'ensemble de la situation, il faut aussi ajouter, comme le montre le marché polonais, un investisseur étranger. L'indice WIG20 "dollar", qui était jusqu'à récemment plus bas que lors du "creux covid" et se situait à des niveaux similaires au plus bas de mars 2009, est parfait pour cela. 

10 perruque20 usd

Toutefois, il convient de rappeler que l'indice est largement représentatif d'entreprises des secteurs bancaire, des matières premières et de la pétrochimie. Un autre problème pour certains investisseurs est la forte représentation des sociétés du Trésor public dans l'indice. 

Qu'en penses-tu?
Je
33 %
intéressant
67 %
Heh ...
0%
Shock!
0%
Je n'aime pas
0%
blessure
0%
À propos de l'auteur
Forex Club
Forex Club est l'un des plus grands et des plus anciens portails d'investissement polonais - forex et outils de trading. C'est un projet original lancé en 2008 et une marque reconnaissable centrée sur le marché des devises.